Réseaux du Kremlin en France : peut-on faire rimer divulgation et diffamation ?

Madame Cécile Vaissié, auteure de l’ouvrage Les réseaux du Kremlin en France, et son éditrice, madame Marie-Edith Alouf, sont poursuivies en diffamation par six personnes : Olivier Berruyer, Gueorgui Chepelev, Djordje Kuzmanovic, Pierre Lamble, Vera Nikolski et Hélène Richard-Fabre. Le 14 mars 2019, la justice aura à répondre du bien fondé de la poursuite. Nous ne doutons pas que l’Ukraine se trouvera au cœur du débat.

L’Union des Ukrainiens de France s’élève contre les mythes et clichés propagés par les médias de désinformation russe RT et autres Sputnik. Nous dénonçons les violations du droit international, les transgressions des traités « d’amitié », de « paix », de « reconnaissance des frontières de l’Ukraine » unissant la Russie à l’Ukraine et condamnons sans réserve les nombreuses tentatives de justification de ces exactions.

L’Union des Ukrainiens de France exprime à Madame Vaissié ainsi qu’à Madame Alouf sa pleine et entière solidarité dans l’épreuve qui les affecte et les assure de son soutien inconditionnel.

L’Union des Ukrainiens de France s’attachera à contribuer à donner un plus grand retentissement à l’excellent ouvrage de Madame Cécile Vaissié.

Les réseaux du Kremlin en France, par Cécile Vaissié

Les réseaux du Kremlin en France, aux éditions Petits Matins, est un livre indispensable pour comprendre et mesurer l’ampleur de l’activité des lobbies pro-russes en France. La guerre menée par Vladimir Poutine contre l’Europe et la France fait ici l’objet d’une étude sérieuse qui démontre comment Moscou influence les élites politiques, les médias et la société civile français.

A lire afin de prendre conscience du danger qui nous menace.

Madame Cécile Vaissié est professeure en études russes, soviétiques et post-soviétiques à l’Université Rennes 2. Elle est spécialiste des rapports entre culture, société et pouvoir russes.