Europe Unie : Soyez ferme, Monsieur le Président !

A Monsieur Emmanuel Macron, Président de la République française

Visite de Monsieur Poutine au Fort de Brégançon

Soyez ferme, Monsieur le Président 

« Europe Unie » regroupe des associations de personnes originaires des pays d’Europe Centrale, Orientale et du Nord  (géorgiens, lituaniens, moldaves, roumains, russes, ukrainiens…) le plus souvent devenus français par amour de la France et de ses valeurs. Elle rassemble aussi les associations d’amitiés entre ces pays et le nôtre.

Nous nous battons contre une forme de réhabilitation du soviétisme et de banalisation de la terreur.

Nous nous battons aujourd’hui contre la politique expansionniste de Poutine et aux côtés de ceux qui la subissent.

Après  l’annexion illégale de la Crimée, quand la guerre dans le Donbass a déjà fait plus de 14 000 morts, quand la Russie refuse de se conformer aux accords de Minsk et viole le droit maritime international avec l’arraisonnement d’un navire dans le détroit de Kertch et la détention de marins ;

Au moment où 20 % du territoire géorgien est toujours occupé  en violation des accords signés, où 290000 personnes déplacées ne peuvent revenir dans leurs foyers, 

Alors que la Russie maintient depuis 25 ans la 14-ème armée sur le territoire de la Moldavie (Transnistrie) ;

Au moment où les manifestations démocratiques d’une population moscovite qui veut simplement participer à des élections réelles sont sévèrement réprimées ;

Au moment où des « tests » militaires russes ont un impact écologique préoccupant et causent des victimes, dans l’opacité la plus totale ;

Au moment où quasiment chaque jour l’espace aérien des pays baltes est tangenté par des vols militaires russes et où la présence russe se renforce en Baltique ;

Après la tragédie du MH17, l’affaire Skripal, les très nombreuses opérations de désinformation et d’influence visant à déstabiliser nos démocraties,  nous n’avons pas compris le soutien de la France au Conseil de l’Europe pour le rétablissement du droit de vote en faveur de la Fédération de Russie. Nous ne comprenons pas l’invitation de Monsieur Poutine à Brégançon.

Connaissant le fonctionnement du pouvoir russe, ces gestes ne peuvent être interprétés que comme des signes de faiblesse s’ils ne sont pas accompagnés d’exigences fortes.

C’est pourquoi, nous comptons sur la fermeté du Président de la République pour exiger :

– le respect des droits de l’homme et du droit international,

– le respect de la souveraineté et de l’intégrité territoriale des Etats en refusant de donner suite à des initiatives russes dont le succès encouragerait le Président Poutine à persévérer dans sa politique de faits accomplis et de subversion des Etats européens.

Pour Europe Unie,

Anne-Marie GOUSSARD, Présidente de France Lituanie

Bohdan BILOT, Président de l’Union des Ukrainiens de France

Lettre au Président de la République


 

UNION DES UKRAINIENS DE FRANCE
186, Boulevard Saint Germain – 75006 PARIS

uniondesukrainiensdefrance1949@gmail.com
www.uduf.fr – 06 32 94 94 33

Monsieur Emmanuel  MACRON

Président de la République Française                                                               Paris, le 12 Août 2019

Monsieur le Président,

 En tant que citoyen français et Président de l’Union des Ukrainiens de France, je me permets de vous faire part des inquiétudes que nous éprouvons quant à votre futur entretien avec Monsieur Vladimir Poutine. En effet, les condamnables procédés employés par Monsieur Poutine sont au centre de nos préoccupations.

En 2014, la Fédération de Russie a été exclue du G8 et, en janvier 2015, le Conseil de l’Europe l’a privée du droit de vote. De plus, la Russie a fait l’objet de sanctions économiques, ces différentes mesures étant la conséquence de l’annexion illégale de la Crimée. Or, depuis, la Russie n’a cessé de bafouer le Droit international, en imposant notamment à l’Ukraine une guerre sous couvert de séparatisme dans la région du Donbas. Les prétendus séparatistes n’observent aucunement les deux accords de Minsk, la Russie viole le Droit maritime international, procède à des arrestations arbitraires qui sont autant de défis à la Convention des Droits de l’Homme. Dernièrement, dans l’Est ukrainien, les autorités russes ont pris la décision d’octroyer des passeports russes aux citoyens ukrainiens, ce qui n’est pas sans évoquer le précédent de l’annexion de la Crimée.

Tous ces agissements sont contraires au Droit International et aux principes fondateurs du Conseil de l’Europe. Cependant, cela n’a pas empêché le Conseil de l’Europe de voter le rétablissement du droit de vote en faveur de la Fédération de Russie. Tout récemment, en vue des élections à la mairie de Moscou, Monsieur Poutine a démontré son mépris, non seulement pour les Droits de l’Homme, mais également pour la Constitution de la Russie qui prône le pluralisme électoral et interdit le monopole politique. Les arrestations massives parmi lesquelles figuraient 50 mineurs, selon l’agence russe Interfax, résument parfaitement l’idée que Monsieur Poutine se fait de l’État de droit.

L’Union des Ukrainiens de France (qui célèbre son 70ième anniversaire) vous demande instamment, Monsieur le Président, d’intercéder en faveur de la libération de tous les prisonniers ukrainiens illégalement détenus en Russie, en Crimée occupée et des manifestants russes en quête de justice électorale.

Vous remerciant pour votre soutien et toute action que vous pourriez entreprendre en ce sens, je vous prie d’agréer, Monsieur le Président, l’expression de ma très haute considération. 

Bohdan Bilot 

Président de l’Union des Ukrainiens de France

Association sans but lucratif (Loi 1901) agréée d’éducation populaire. Fondée en 1949

Siret n° : 784268120/00010